Le maquis polonais de Marigny

In « MARIGNY 1944 par Roland Soufflet »

Dans les premiers jours du mois d’août 44, le vieux Château se trouva envahi un beau matin par des maquisards polonais (pas des FTP, mais ceux de Londres disait-on alors). De quelques dizaines au début, leur nombre ira croissant et à la libération, ils seront bien 150. Peu armés dès le départ, la Résistance française leur fournira ultérieurement armes et munitions, et vivres. Il n’empêche que dès leurs premiers jours de présence au Château, alors qu’ils étaient en train de « bagoter «, un petit avion était venu observer les lieux. Inutile de dire que tout un chacun s’était alors caché au pied des arbres du parc et que l’intrus, oiseau de mauvais augure, était reparti rapidement. Avant de quitter les lieux, ces occupants avaient dessiné dans l’une des salles du Château, sur une vaste porte, leur emblème national: un aigle jaune sur fond de rouge.

Monsieur TOMKOWIAK, un de ces résistants a bien voulu égrener pour moi quelques souvenirs (lettre du 08/09/2001). Ces maquisards étaient membres de l’Organisation Polonaise de la Résistance (P.O.W.N.) Monica sous la tutelle du gouvernement polonais en exil à Londres. Le détachement «PODCHALANSKI » dit TOPOR était cantonné à Marigny où le Château servait de P.C., de cuisine, magasin et dortoir. Le reste était éparpillé dans des fermes des environs.

 Le 6 septembre, le maquis TOPOR attitré aux F.F.I. quitta la région pour prendre part à la libération de Montceau, Galuzot, Blanzy, puis s’installa dans le quartier de l’école de la Sablière (Montceau).
 

Au mois d’octobre un certain nombre de jeunes maquisards s’engagèrent comme volontaires au 2ème Corps Polonais d’Italie du Général Wladyslaw ANDERS.