Les p’tits loups de Blanzy sont venus se promener et rêver à Marigny.

En Juillet

Le mardi 12 juillet 2016, un petit groupe d’enfants du centre de Blanzy est venu profiter des sentiers pédestres et des paysages magnifiques.
Le petit groupe   aux planches des tondues
La nature est toujours surprenante à observer et le circuit près de la rivière de Marigny et la rigole d’Emiland Gauthey a révélé bien des secrets. On a cru voir un castor derrière son barrage, on a ramassé deux énormes moules (du moins les coquilles), croisé fougère et mante religieuse (un bébé) et même peut être un extra terrestre qui avait déposé des bottes rondes d’une demi tonne dans la vallée.
l extra terrestre   Ah les filles
Le retour s’est effectué sous la surveillance du Seigneur du château. Le goûter a été goulûment avalé sous le cerisier dans l’ancienne cour d’école. Un bon après midi de plaisir à la campagne.
le haut du chateau  jeux à l'arrivée
Les photos ont été réalisées par les p'tits loups sur le départ


A bientôt

En février


Ce mercredi après midi, une petite équipe d’enfants du centre de Blanzy et leur accompagnatrice, a profité d’une fenêtre météo, pendant leurs vacances, pour retrouver la joie de la marche sur nos sentiers. Leur curiosité inépuisable, leur bonne humeur, leur courage ont permis d’affronter avec brio les 100m de dénivelé pour se rendre, sur le chemin, au pied du château.
au pied du château  chateau qui fait peur
Les « drôles de maisons » du village avec leurs accolades, « comme à l’école, dans les phrases, mais dans l’autre sens », la meule du moulin à vent Pétrus, la fontaine bien cachée « des princesses », le pressoir à fruit et surtout le château « qui fait tout de même un peu peur », toutes ces belles rencontres ont suscité questions et histoires.
juste une photo  le tour vers les chevaux
Puis il a fallu dégringoler autour de la tour carrée de plus de 1000 ans, « c’est avant Louis XIV et après JC » vers la vallée de la rivière pour retrouver le bourg. On a un peu sali les bas de pantalon «ouh lala, ça gauge ! » et on espère juste que les gentilles mamans nous pardonneront. Au loin le bout de la vallée de la Loire, au delà de la crête, la vallée de la Saône, « Ah ! c’est là, Saône et Loire »
à la taverne  casse croute
En arrivant au village, le petit groupe a pu goûter dans la salle « à la taverne » ou les chevaliers et les princesses ont pu s’essayer aux jeux de l’époque, les ancêtres de nos jeux : le lapin et les chasseurs (dames), la merelle, le bilboquet, la boule à la grippe « de la reine d’Angleterre » (bowling).

Et puis on s’est promis de revenir avant de rejoindre, en minibus, le Centre ou les mamans attendent déjà.