De nombreuses balades vertes

carte des circuitsSur la place de l'église, un panneau vous permet de choisir une parmi les 3 randonnées sur Marigny, 29 randonnées autour du Mont Saint Vincent

La randonnée ASMV8 emprunte la route départementale pour se rendre au Château de Marigny, élément phare de notre patrimoine et de notre histoire, un sentier contourne ce château privé et sa tour carrée du XIIème C’est le chevalier Bers qui le tiendra pour le comte de Chalon et sa famille prendra le nom de Marigny. Au couchant, le circuit traverse la ferme du Montferroux, ancien orphelinat agricole créé par le curé de Montceau, l’abbé François Béraud, puis emprunte la « voie du sel » à partir de Savy et remonte pour vous faire profiter de la vue autour de l’ancien moulin Panneceau.

Au levant, la randonnée ASMV9, permet de découvrir, outre le bocage, de magnifiques points de vue sur le bassin versant de la rivière de Marigny. Vous longerez un manoir privé du moyen âge (XVIème), le château des Buissons, fief de François de Rochemont, écuyer du roi, capitaine d’une compagnie de chevau-légers. Vous admirerez, à la Borne Blanche, le paysage depuis la ligne de partage des eaux Atlantique-Méditerranée et vous dévalerez la pente jusqu’au vieux moulin de Marigny.

Etangs et point de vueLe circuit ASMV7, « Histoires d’eau », évoque l’importance et l’impact de l’eau dans l’histoire de notre village et de ses hommes. Sur six panneaux, vous pourrez appréhender la singulière histoire de la rivière de Marigny. Vous pourrez découvrir comment, par son ingéniosité, l’homme a domestiqué l’énergie hydraulique et aménagé moulins et béliers. Vous pourrez comprendre comment il peut  encore participer, de nos jours, à la préservation du monde vivant de sa rivière.

En 1778, Emiland Gauthey a utilisé le bassin versant de cette rivière pour servir à l’alimentation du canal du Centre. Il a fait creuser une rigole de 11km pour capter les eaux. Cette rigole artificielle, utilisée pendant plus de cent ans, a aujourd’hui disparu.

Et n’oubliez pas de vous attarder dans le bourg pour observer les particularités de ses maisons médiévales et de son clocher roman.

Le village de Marigny est un lieu apprécié des randonneurs. La municipalité s'emploie à essayer de mettre à disposition ses chemins dans les meilleurs conditions pour votre plaisir alors, elle vous rappelle quelques règles élémentaires que chacun s'efforce de respecter:


- Soyez courtois avec les autres utilisateurs
- Ne laissez pas divaguer les animaux,respectez le Code Rural, tenez vos chiens en laisse, vous rencontrez  vaches, chèvres et chevaux
- Ne criez pas, respectez le milieu que vous traversez, photographiez les fleurs, sans les cueillir, emportez vos déchets, respectez le code de la route sur les portions goudronnées ....

Nous comptons sur vous, merci pour tous nos amis et bonne promenade

 

Une façon originale de goûter au patrimoine de Marigny: Ses circuits de balades


Pour agrémenter ces randonnées, une brève explications sur les hameaux traversés, sur les vestiges découverts, les Châteaux rencontrés vous permet de plonger dans notre archéologie et la richesse de notre histoire.

Extrait de: « Histoire en balades ou Balades dans l’histoire »
« Ces ballades se déroulent à Marigny (formes anciennes Mariniacus 919, et in villa Mariniaco 968) Np gallo romain Marinius ou dérivation de noms communs, ou à une racine prélatine Mader (eau) celtique Mater (eau) ou latine (Materia (bois) avec la double suffixation IN-IACI (époque romane). Paroisse très ancienne, Marigny, a traversé le temps en nous laissant nombre de vestiges. Avec des témoignages, des documents pour certains inédits et un peu d’imagination nous allons faire revivre en nous promenant ces lieux proposés à notre rêverie.
Histoire du bourg castral
Le cœur du bourg est situé au croisement des routes départementales 90 et 164. Montchanin se trouve au nord, Mont-Saint-Vincent au sud, Le Puley vers l’orient, Blanzy à l’occident.
Déjà, sur la carte de Cassini, sont repérés les bois, le château et l'église
La place:  Elle existait bien avant la révolution, même si son niveau (celui du cimetière actuel) et sa forme ont évolué. Sa toponymie La Motte désigne dans des temps lointains une motte défensive gauloise ou médiévale.
... Vers 1789, l’église, la croix du cimetière, au fond de la parcelle, l’ancienne cure (un groupe de bâtiments en L), un puits et, bordant la place, les réservoirs. Ils servaient à l’élevage des poissons d’eau douce nourris par les « fermentescibles » des villageois.
La place tire son nom du propriétaire du château Pierre Marie de Naturel Valetine, né en 1712, seigneur de Marigny et de la Tour Baudin, chevalier de Saint-Louis, lieutenant du Roy, capitaine au régiment de la Tour d’Auvergne. Sa sœur Angélique hérita de lui et légua les propriétés de cet endroit aux pauvres de Marigny par testament le 1er thermidor an 13 (20 juillet 1805)… »

Pour se procurer ce fascicule de 14 pages, contacter la mairie de Marigny.